Les différents types de victoire en MMA : Soumission, TKO, KO, Décision et No Contest

Publié : Mercredi 14 juin 2023 13:41:47 11475

Les différents types de victoire en MMA : Soumission, TKO, KO, Décision et No Contest

Dans une compétition de MMA, les combattants s'affrontent dans une cage pour déterminer qui est le meilleur. Une victoire peut être obtenue de différentes manières, chacune ayant ses propres règles et caractéristiques.

Les arts martiaux mixtes (MMA) sont un sport passionnant qui combine plusieurs disciplines de combat, telles que la boxe, la lutte, le jiu-jitsu brésilien et bien d'autres encore. Nous allons explorer les types de victoire les plus courants en MMA : la soumission, le TKO, le KO, la décision et le no contest.


La Soumission

L'une des manières les plus impressionnantes de remporter un combat en MMA est par soumission. Une soumission se produit lorsqu'un combattant contraint son adversaire à abandonner en utilisant une technique d'étranglement, de clé articulaire ou de compression. Lorsqu'un combattant se rend, il tape généralement sur le corps de son adversaire ou sur le sol pour indiquer qu'il abandonne. L'arbitre intervient alors pour mettre fin au combat et déclare le combattant soumettant comme vainqueur.

Les différents types de victoire en MMA : Soumission, TKO, KO, Décision et No Contest


Le TKO (Technical Knockout)

Le TKO, ou "arrêt de l'arbitre", se produit lorsque l'arbitre décide que l'un des combattants est incapable de continuer le combat en raison d'une incapacité à se défendre adéquatement. Cela peut être dû à des coups répétés qui ont laissé un combattant étourdi, désorienté ou incapable de se protéger efficacement. Lorsqu'un TKO se produit, l'arbitre met fin au combat et déclare le combattant qui a infligé les coups comme vainqueur.

Les différents types de victoire en MMA : Soumission, TKO, KO, Décision et No Contest


Le KO (Knockout)

Le KO est probablement le type de victoire le plus spectaculaire et le plus recherché en MMA. Il se produit lorsque l'un des combattants est assommé et ne peut plus se relever avant le compte de l'arbitre jusqu'à dix. Un KO peut être causé par un coup de poing puissant, un coup de pied précis ou un coup de genou dévastateur. Lorsqu'un combattant est mis KO, le combat est immédiatement terminé et l'autre combattant est déclaré vainqueur.

Les différents types de victoire en MMA : Soumission, TKO, KO, Décision et No Contest


La Décision

Si, à la fin du temps réglementaire du combat, aucun des combattants n'a été soumis, mis KO ou arrêté par TKO, le combat est décidé par les juges. Les juges évaluent les performances des combattants en fonction de critères tels que les coups portés, les techniques de lutte, les soumissions tentées et la maîtrise générale du combat. Ils déterminent alors le gagnant par une décision unanime, une décision partagée ou une décision majoritaire.


Le No Contest

Le "No Contest" se produit lorsqu'un combat est annulé et qu'aucun des combattants n'est déclaré vainqueur. Cela peut arriver dans certaines situations spécifiques qui peuvent compromettre l'intégrité du combat ou l'équité de la compétition. Voici quelques exemples courants qui peuvent entraîner un "No Contest" :

  1. Faute grave : Si l'un des combattants commet une faute grave pendant le combat, telle qu'un coup illégal intentionnel ou une conduite anti-sportive flagrante, l'arbitre ou les officiels peuvent décider d'interrompre le combat et de le déclarer "No Contest". Cela vise à décourager les comportements dangereux et à maintenir l'intégrité du sport.
  2. Blessure accidentelle : Si un combat est interrompu en raison d'une blessure accidentelle qui rend l'un des combattants incapable de continuer, le combat peut être déclaré "No Contest". Cela peut se produire si un coup légal, mais malheureux, entraîne une blessure grave ou si un incident imprévu survient qui empêche la poursuite équitable du combat.
  3. Violation des règles : Si une violation grave des règles se produit pendant le combat, telle qu'une tricherie avérée ou une infraction majeure aux règles de sécurité, le combat peut être annulé et déclaré "No Contest". Cela garantit que les combats se déroulent dans un cadre respectueux et conforme aux règles établies.

Dans le cas d'un "No Contest", le combat est annulé et ne compte pas dans les statistiques des combattants en termes de victoires ou de défaites. C'est essentiellement comme si le combat n'avait jamais eu lieu. Les raisons du "No Contest" sont évaluées par les arbitres, les officiels ou l'organisme de réglementation compétent pour déterminer la décision appropriée.

Il est important de noter que le "No Contest" est différent d'une décision nulle ("Draw"). Dans une décision nulle, le combat se termine après la durée réglementaire sans qu'aucun combattant ne soit déclaré vainqueur, mais les combattants obtiennent un résultat officiel. En revanche, dans un "No Contest", le combat est interrompu et ne produit aucun résultat officiel.


La disqualification

La disqualification se produit lorsqu'un combattant est pénalisé et exclu du combat en raison d'une violation grave des règles ou d'un comportement répréhensible. Contrairement au "No Contest", la disqualification attribue une victoire à l'adversaire du combattant disqualifié. Voici quelques raisons courantes qui peuvent entraîner une disqualification :

  1. Coups illégaux : Si un combattant porte intentionnellement des coups illégaux, tels que des coups bas, des coups à l'arrière de la tête ou des coups après l'arrêt de l'arbitre, il peut être disqualifié. Les coups illégaux sont déterminés par les règles spécifiques du MMA et varient selon les organisations et les commissions de réglementation.
  2. Conduite anti-sportive : Si un combattant se livre à une conduite anti-sportive flagrante, telle que des attaques non autorisées après la cloche, des crachats sur l'adversaire ou des gestes irrespectueux, il peut être disqualifié. La conduite anti-sportive vise à maintenir le fair-play et le respect dans l'octogone.
  3. Refus de continuer : Si un combattant refuse de continuer le combat sans raison valable, il peut être disqualifié. Cela peut se produire si un combattant simule une blessure pour éviter de combattre ou s'il désobéit aux instructions de l'arbitre pour reprendre le combat.

Lorsqu'un combattant est disqualifié, l'arbitre ou les officiels prennent la décision de mettre fin au combat et déclarent l'adversaire du combattant disqualifié comme vainqueur. La disqualification est considérée comme une victoire pour l'adversaire, et le combattant disqualifié est crédité d'une défaite.

Il convient de noter que la disqualification peut également survenir après plusieurs avertissements pour des infractions répétées ou graves. Les arbitres et les officiels ont pour responsabilité de faire respecter les règles du MMA et de garantir la sécurité et l'intégrité des combattants.