Paulo Costa explique pourquoi il n’a pas combattu Ikram Aliskerov à l'UFC 291

Publié : Lundi 31 juillet 2023 11:41:47 869

Paulo Costa explique pourquoi il n’a pas combattu Ikram Aliskerov à l'UFC 291

Pendant la majeure partie de la préparation de l'UFC 291, Paulo Costa était à l'affiche. En mai, l'UFC a annoncé un combat entre Costa et le talent montant des poids moyens, Ikram Aliskerov, pour la carte principale du PPV du 29 juillet.

Voir la carte de l'UFC 291 (Salt Lake City)


Alors pourquoi ce combat n'a-t-il pas eu lieu ? Mercredi, le Brésilien très apprécié des fans a déclaré qu'il savait "il y a cinq semaines, six semaines, il y a longtemps" qu'il n'allait pas combattre Ikram Aliskerov à l'UFC 291. Selon Costa, l'annonce faisait simplement partie d'une tactique de négociation de la part de l'organisation alors que les deux parties étaient engagées dans une impasse concernant le nouveau contrat de Costa avec l'UFC.

"Ça concerne simplement la façon de négocier", a déclaré Costa. "À un moment donné, cette négociation a pris une tournure très difficile. Mais dès le premier jour, ils ont parlé d'Ikram, et je peux vous dire qu'il y avait 99 % de chances que ça n'arrive pas. C'était du genre 'Voyons voir, nous avons ça, nous n'avons aucun autre combattant disponible pour te faire combattre maintenant.' Quelque chose comme ça."

"Je pense que c'est un gamin très talentueux", a ajouté Costa. "Je n'ai pas passé trop de temps à regarder ses combats. J'ai simplement regardé son combat à l'UFC contre Phil Hawes, et je me suis entraîné avec Phil Hawes en 2015 lorsque Vitor Belfort nous a invités à son camp d'entraînement pour son combat contre Chris Weidman, il y a longtemps. Et ouais, j'ai juste regardé ce combat, mais ce n'est pas un manque de respect envers lui. Je pense simplement qu'il doit franchir plus d'étapes pour grimper dans les classements et combattre des gros noms."

Paulo Costa, âgé de 32 ans, et Aliskerov ont finalement été retirés de l'UFC 291 et programmés dans des combats séparés pour l'UFC 294 le 21 octobre. Costa affrontera le redoutable combattant des poids mi-moyens, Khamzat Chimaev, tandis qu'Aliskerov se mesurera au poids moyens classé dans le top 15, Nassourdine Imavov.

Avec son nouveau contrat signé et le combat contre Chimaev officiellement prévu, Costa n'en veut pas à l'UFC pour sa volonté de promouvoir un combat qu'il savait ne pas se réaliser.

"Je pense que je suis un combattant de l'UFC, vous savez ? Donc ça ne me dérange pas ou ne m'irrite pas", a déclaré Costa. "Je pense simplement que c'est le genre de choses que cette entreprise peut faire, et elles le font, donc ça me va. Je vais bien avec ça."

Pour Costa, le combat contre Chimaev représente la résolution tant attendue d'une négociation en dents de scie qui l'aura tenu à l'écart pendant 14 mois au moment de l'UFC 294. "Borrachinha" n'a pas combattu depuis sa victoire contre l'ancien champion des poids moyens de l'UFC, Luke Rockhold, dans un combat fou en août 2022. Costa a déclaré que la date d'octobre contre Chimaev à Abu Dhabi lui avait été proposée au début de l'année 2023 et que le président de l'UFC, Dana White, avait beaucoup plaidé en faveur de ce combat.

Paulo Costa a déclaré qu'il avait toujours été favorable à ce combat, en partie en raison de sa querelle avec Chimaev. C'est juste le calendrier qui l'a dérangé dans la proposition de White pour l'UFC 294.

"Je me suis dit : 'Frère, c'est tellement long. Pourquoi devrais-je attendre ce gars jusqu'en octobre ? Donnez-moi un combat.'", a déclaré Costa. "Et ils disaient : 'Nous n'avons aucun autre combattant disponible pour te faire combattre.' Je disais : 'Si, vous en avez. Vous avez Sean Strickland ou Jared Cannonier.'Ils m'ont répondu : 'Nous avons d'autres projets'.

"J'attendais donc un combat, et ensuite ils ont proposé Jan Blachowicz à 205 livres en mai. J'ai dit : 'OK, faisons ça', mais Blachowicz n'était pas en camp d’entraînement, il était en vacances. Donc ils ont demandé à Magomed Ankalaev, qui a dit à l'UFC qu'il n'était pas en camp d’entraînement non plus, qu'il n'avait pas le temps, parce que le préavis était court, deux semaines avant le combat. Donc après ça, j'étais dans le flou. Pas de combattants, pas de combats à faire."

Paulo Costa a déclaré que pendant que les négociations traînaient concernant son nouveau contrat, il se préparait à l'idée de ce à quoi ressemblerait sa vie en tant qu'agent libre après l'UFC. Il a admis que, par moments, il était proche de quitter la seule promotion qu'il considère comme sa maison depuis 2017.

"Ouais, je pense que oui", a déclaré Costa. "Je pense que nous avons beaucoup poussé des deux côtés. Et oui, ce que je peux dire à vous et à tous ceux qui comprennent très bien la situation qui s'est produite, c'est que nous avons été en mesure de tout faire. ... J'étais capable de faire quoi que ce soit selon la situation, partir [de l'UFC], renouveler [le contrat]. Donc nous étions 100 % convaincus tout le temps que nous ne pourrions plus faire partie de l'UFC ou continuer. Mais je pense que nous avons trouvé la meilleure solution. 

“Je pense que l'UFC est satisfait et moi aussi, Hunter Campbell, Dana White, je pense qu'ils sont contents parce que Dana a personnellement demandé ce combat contre Chimaev."


Source : MMA Fighting


Voir aussi les articles suivants :
Tony Ferguson ne prendra pas sa retraite après sa défaite à l'UFC 291
Derrick Lewis souhaite renouveler son contrat avec l'UFC et pense qu'il peut encore viser le titre des poids lourds | UFC 291
Kevin Holland pense que Michael Chiesa devrait se concentrer sur sa carrière de commentateur | UFC 291
Bobby Green ne sera pas celui qui dira à un combattant ce qu'il devrait faire avec sa carrière | UFC 291
Michael Chiesa s'exprime sur son avenir après sa défaite contre Kevin Holland | UFC 291
Alex Pereira souhaite obtenir une place pour le titre vacant des poids mi-lourds | UFC 291